D&D 3.5

Accueil Forums Saint-Sever Les activités Dimanche D&D 3.5

Ce sujet a 70 réponses, 8 participants et a été mis à jour par Alvis Blue Alvis Blue, il y a 5 jours et 9 heures.

11 sujets de 61 à 71 (sur un total de 71)
  • Auteur
    Messages
  • #1525
    Clem
    Clem
    Participant
    • Sujets crées : 5
    • Réponses : 36
    • Total : 41

    … oui, de l'”oracle”

    #1526

    Litly
    Participant
    • Sujets crées : 0
    • Réponses : 16
    • Total : 16

    si cela peut rassurer Athiel, je ne l’appelle pas tout le temps comme cela, et je suis prêt à ne plus l’appeler ainsi

    #1527
    Leogan
    Leogan
    Modérateur
    • Sujets crées : 5
    • Réponses : 35
    • Total : 40

    tu vas décevoir l’oracle

    #1528
    Clem
    Clem
    Participant
    • Sujets crées : 5
    • Réponses : 36
    • Total : 41

    @litly: ça fait juste tiquer Athiel :D

    Cet oracle est une fraude!

    #1529
    Leogan
    Leogan
    Modérateur
    • Sujets crées : 5
    • Réponses : 35
    • Total : 40

    Va lui dire en face

    #1530
    Clem
    Clem
    Participant
    • Sujets crées : 5
    • Réponses : 36
    • Total : 41

    Je suis sûre qu’il le sait déjà

    #1555
    Helden
    Helden
    Participant
    • Sujets crées : 0
    • Réponses : 10
    • Total : 10

    Les Chroniques & Aventures de Helden Soulcaster (résumé du 12/08)

    les personnages présent:

    >Théodul Brom 

    >Légolas, l’archer elfe 

    >Rodron, Magicien 

    >Okin, prêtre 

    >Knorr, chef de la tribu des veloutés 

    >Camilla de Solroug 

    >Brak Bakerson, ancien nain boulanger 

    >Finis, le Druide homme-arbre 

    >Alexandre, le Rôdeur invisible

    Chapitre II: Une Disparition Inquiétante:

    ce début de journée avait commencé tranquillement: les oiseaux chantaient, les gens étaient en ballade dans les rues et les parcs éparse de la ville. je profitais également du soleil matinale avec une infusion de thé et quelque traité de magie ainsi que la lettre de mon amie d’enfance, Jane Grandblue. Enfin, comme on peut s’en douter à la Milice, rien n’est jamais tranquille très longtemps et pour cause: la cloche d’alerte retentis comme secoué par un forcené. le plus de membres avaient répondu à l’alerte dont moi. le “forcené” ayant sonné l’alerte c’était Brak, apparemment Athiel avait disparue et Fran se montrait impatiente et nerveuse; elle n’hésitait pas à soulever certains d’entre nous du sol pour nous “demander” ou se trouvais Athiel.

    On arriva heureusement à la calmer, et Okin nous fit part que ; grâce a son sort de Divination; il avait pu situer la position d’Athiel: au Manoir, nôtre QG. nous nous y rendîmes, et certains dont moi blâmèrent le comportement adopté par Brak. une fois sur place, nous nous répartissons en différents groupe; autant dire inégale car beaucoup de monde est allé dans la chambre d’Athiel.       nous fouillons attentivement afin de ne laisser passer aucun indice, cependant Okin, Brak, Camilla et moi n’avons trouvés que sa baignoire remplie d’eau et quelques morceau de papiers sur lesquelles étaient inscris les mots “pas” “histoire” “danger” et “émasculer” (Okin qui à tenté d’y comprendre quelque chose, à au final….rien compris). Camilla, avec une inspection plus attentive, remarqué que la porte de la chambre avait été forcé. sur ces mots, nous appelons le Majordome Fantôme du manoir (quoique j’avais des doutes sur son efficacité dû a ses nombreuses pertes de mémoire quand on  lui demandaient de l’aide) et je fut agréablement surpris qu’il nous dise qu’Athiel avait été emmenées vers les sous-sols par des individues louches habillés de tenue de cuir sombre.

    De retour au Réfectoire, nous rassemblons tout le monde et faisons état de nos découvertes, après que nous ayons délivrés nos informations aux autres, nous nous dirigeâmes vers les sous sols. (note: entre temps, Legolas nous informa précipitamment que Fran allait organisée une battue avec les Trolls afin de retrouver Athiel… en ville (oh god….) et que Finis, Théodule et Brak sont allés la rejoindre pour l’arrêter.) dans les sous-sols, nous trouvons comme un réservoirs vide et abandonnée, et dans ce réservoirs il y a une entrée, une trappe menant dans un long couloir taillé dans la roche (note: le réservoir semble avoir été conçut de manière a ne laisser sortir aucun son)

    au vue du couloir qui se sépare en 2 directions (à partir de la trappe) nous nous séparons en 2 groupes afin de suivre les traces de pas trouvés sur place. pour ma part, j’ai décidé de rejoindre l’équipe d’Alexandre (pour aller dans le couloir de gauche) suivit de Okin, Legolas et Théodule (revenue entre temps). nôtre couloir nous mena vers une sorte de lac souterrain ou se trouvait un ponton, des lanternes et 2 embarcation. nous décidons de continuer par bateau mais c’est assez difficile de ramer en ces eaux là (à cause du courant). un moment plus tard, nous avons aperçue des lumières dansantes ainsi qu’un autre ponton ET un homme fumant sur une chaise. Alexandre voulant joué la prudence, voulut pousser discrètement nôtre embarcation sans nous faire remarquer; MAIS (parce qu’il y a un mais) il s’est rendus compte qu’il ne savait pas nager donc Okin dû le remonter, à la place Okin invoqua des marsouins célestes qui nous propulsèrent droit l’homme fumant. un saut épique & une arrivée fracassante plus tard, nous arrivâmes en face de ce qui semblait être nôtre adversaire; qui a essayé tant bien que mal de caché sa vraie nature.

    je passerai de détails le combat pour la simple et bonne raison que encore une fois je n’ai rien pu faire face à la charge de nôtre adversaire qui m’a littéralement propulsé en arrière et assommé. bon il à été vaincu au final mais quand même, je suis à la fois frustré  et me sent inutile pour les autres car ils doivent toujours me protéger ainsi que les autres membres fragiles du groupe.

    cela fait, nous nous dirigeâmes vers le fond de la caverne ou se présenta une porte de bois, ou derrière se trouve des crochets à viande et des chaînes; puis nous trouvons une 2eme porte en bois donnant sur un couloir que nous parcourons un moment avant d’arriver vers une 3eme porte à gauche. Alex s’y engouffre le premier et en ressort terrifié, j’y vais à mon tour et par le spectacle qui se présente à mes yeux, je suis pris d’une terreur incontrôlable  et fuis à la suite d’Alexandre.

    une fois nôtre peur passés, nous retournons a la dite pièce ou le combat était déjà terminé; 3 cadavres de Doppelgänger et une espèce de créature à tête de pieuvre jonche le sol. à ce moment un visage triste en sang apparaît qui est signé d’Athiel et semble nous guider vers sa position bien qu’on ne la voit pas (on l’entend pas non plus d’ailleurs) en chemin nous croisons Knorr qui nous fais un rapport très mal expliqué de la situation de son équipe. (apparemment il y a faillit y avoir des morts de son côté). les indications d’Athiel nous ramènes alors dans le manoir et étrangement dans sa chambre. Elle nous demande alors de sortir un moment, une fois dehors, Fran arrive pile a ce moment, paniquée et en colère de ne trouver sa mère adoptive mais se réjouit vite et encore plus quand on lui dit qu’elle est dans sa chambre et quel ne fut pas nôtre  surprise de l’y trouver; et en parfaite santé.

    bien entendus, en tant que magicien, j’ai cherché en posant quelque question à Athiel sur ce qu’il lui était arrivée afin de percer à jour le sort qui à été usé sur elle; malheureusement elle ne se souvînt que d’avoir fait un rêve agréable au cours du combat que Théodule et les autres avaient livrés avant de se réveiller. j’ai bien proposé à Athiel si il était possible de l’interroger a plus amplement afin de continuer mes recherches sur son cas ce qui ne l’a pas dérangé.

    ce fut une journée avec beaucoup de rebondissement, mais aussi avec de nombreuses interrogations laissés en suspend; et également une question me taraude l’esprit sur l’Héritage de mes symboles que j’ai reçus à la naissance et dont ma mère me parlait. je pense qu’il serait temps que j’y consacre toute mon attention, même si cela doit me prendre du temps; j’en déterrerai le secret cachés derrière ces marques

    #1567
    Helden
    Helden
    Participant
    • Sujets crées : 0
    • Réponses : 10
    • Total : 10

    Les Chroniques & Aventures de Helden Soulcaster

    les personnages présent:

    >Théodule Brom 

    >Finis 

    >Rodron 

    >Camilla de Solroug 

    >Okin 

    >Helden/Héléna 

    >Noiraût

    Chapitre 3: une Intrigue Déroutante

    Bien après les événements de la semaine passée, tout redevînt d’un calme plat et monotone,                 les habitants du Manoir menaient leur petite activités habituelles; puis dans la journée, nous reçûmes une invitation a un enterrement (il concernait l’enterrement d’un des archiviste qui ont travaillé à l’étude des documents de Kerst Haute pendant qu’elle était encore sous terre).                     nous nous rendîmes donc a l’enterrement où il y eu un éloge au  défunt. cependant mes compagnons et moi; en apprenant comment été mort l’archiviste; décidèrent de mener l’enquête en commençant par les derniers traités qu’avait consulté l’archiviste.

    nous nous rendîmes donc à la librairie afin de consulter l’ouvrage et en même inspecter le lieu ou est mort le pauvre homme. pour l’ouvrage, nous dûmes réclamer un rendez-vous auprès du directeur qui à été mis en attente; quand au lieu de mort (une rangée de livre d’histoire ou s’appuie une échelle) Rodron a remarqué que l’un des barreaux de l’échelle avait été légèrement cisaillé. bien entendu nous avons demandé si quelqu’un d’autre était passé avant l’archiviste mais malheureusement, il semble que personne ne soit venu avant l’archiviste. nous avons également remarqué que l’un des livres de la rangée avait des pages arrachés (une horreur pour le responsable du rayon), il fut immédiatement envoyé en restauration.

    nous en déduisions que la mort de l’archiviste était un meurtre et non un accident. après cela nous rentrons, et nous occupons comme on peut en attendant la confirmation du rendez-vous.

    5 Days Later…..

    intrigué que cela prenne si longtemps, nous nous rendons de nouveau à la librairie et une fois sur place on nous annonce la mort du directeur de la librairie (avec qui nous devions avoir rendez-vous), Cause de la mort: étouffé par un bretzel. (oui ça à l’air comique mais il y a un mort donc non, c’est pas drôle) d’abord l’archiviste et maintenant le directeur, c’est louche…. trop pour être une coïncidence. nous supposons que le directeur travaillait sur un livre magique qui aurait pu lui coûter la vie, une équipe dont je faisais partie décide de se rendre à l’académie de magie pour en être sûr tandis qu’une autre se rend au palais afin de récupérer un passe pour accéder à la bibliothèque (Ah! j’ai faillit oublié: nous avons accueillit une nouvelle où nouveaux(?) dans l’équipe, il se nomme Noiraut; il est aussi un paladin tout comme Théodule, derrière lequel il semble plus se cacher derrière. je n’ai pas vu clairement son visage à cause de son écharpe et sa capuche, il est néanmoins très gentil)

    une fois de retour à la libraire, nous entrons dans le bureau du directeur qui est un putain de bordel comme si tout avait été passé en revue à vitesse sonique. Rodron trouve sur le bureau une lettre adressé au directeur de la librairie de la ville basse, ensuite le registre d’entrée à eu des pages arrachés et vous vous souvenez du livre aux pages déchirés qu’on avait trouvés? eh bien les pages manquantes se trouvaient dans la section “D” du livre qui concernait les monstres commençant par cette lettre (ah et au passage, à la lettre “F” on retrouve la créature qu’on a affronté dans les souterrains: un Flagelleur Mental. et une nouvelle; une Ensorceleuse au formes pulpeuses du nom de Annabelle nous a rejoint). enfin, quand on demande des nouvelles du directeur libraire de la ville basse, et bien devinez quoi: il est mort lui aussi!

    il n’y avait plus aucun doute: quelqu’un cherchait à effacer toute trace d’une créatures que l’on avait déjà affronté et dont l’ont cherchais depuis un moment à déceler plus facilement et je pense que c’est eux qui s’occupaient de cela: les Doppelgängers.

    nous avons alors tous penser à cela: la librairie de la ville haute! ni une ni deux, nous avons foncé comme des fous jusqu’à la bibliothèque de Kerst Haute et constaté que le directeur était mort, la pièce était ensanglantée. a ce moment on a entendu crier à l’assassin: Théodule et Noiraut  nous hurle de bloquer la voie (mais de quoi?) puis il s’élance dans le vide pour attraper quelque chose qu’on ne voit et je finis par comprendre: nôtre meurtrier était invisible. heureusement pour Théodule son pied s’est coincé dans le plancher l’a empêché de tomber. malheureusement pour Noiraut, il finit également la tête en bas en voulant aider à remonter ce que tenais Théodule. (le pauvre tenait maintenant Noiraut et nôtre mystérieux assassin).

    Annabelle tira une flèche dans le dos de nôtre fuyard invisible, quand à moi, je me servi d’un sort de vol pour faire redescendre doucement Noiraut en le prenant pas les épaules. la descente me sembla rapide mais sûr quand soudainement on s’est pris une masse qui nous a précipité au sol. il s’agissait du gars invisible, Théodule l’avait surement lâché; et c’est dire ensuite qu’il lui est “tombé” dessus (depuis 30 mètres de hauteur quand même) tuant sur le coup nôtre fuyard.

     

    Au final, on a pu l’arrêter, on a pu mettre à jour les faiblesses des Doppelgängers et fait horrifiant que surprenant, la tour de l’aigle (le service d’espionnage de Kerst) avait été complétement infiltrés  par les Doppelgängers car il ne restait aucune personne dans le bâtiment (qu’on s’est pas gêné de vider de son équipement et autres objets pouvant nous être utiles).

    #1571
    Alvis Blue
    Alvis Blue
    Participant
    • Sujets crées : 6
    • Réponses : 47
    • Total : 53

    Un résumé de la dernière partie qui met tout le monde d’accord… (faites pas attention à la mise en page)

     

    Rapport de Camilla de Solroug sur le sauvetage de dame Éloïse d’Amerfield.

     

    Les personnes suivantes m’ont aidée à mettre madame en sécurité.

    -Silas Donovan (chevalier servant des Solroug)

    -Théodule Brom (paladin d’Heironeus)

    -Noirot (paladin d’Heironeus)

    -Knorr (chef de la tribue des Veloutés)

    -Octavia (seconde de Knorr)

    -Athiel (moine)

    -Victor von Braun (Gardien)

     

    Madame était menacée par des malandrins qui voulaient attenter à sa liberté. Mieux vaut ne pas savoir quel sort ils lui réservaient. Nous les soupçonnons fortement d’avoir pu être des métamorphes. Ils ne sont probablement pas sans rapport avec le fait que la garde du corps ait été droguée, ce qui l’a empêchée de protéger madame de la menace.

    Pour échapper à ses ennemies, elle a pris la fuite avec quelques serviteurs. La cité ayant à ce moment été attaquée par de terribles dragons noirs, elle n’a eu d’autres choix que de partir par la route pour avoir une chance de survivre.

    Fort heureusement, nous avons pu suivre leur position. Madame et sa suite ont juste eu le temps d’emporter un objet permettant de communiquer sur une longue distance. Messire Théodul a été victime d’une méprise, il valait mieux qu’il ne révèle pas ces informations tant qu’il n’était pas sûr qu’il n’y avait aucun changelin, créature invisible, espion ou procédé magique qui aurait permis à nos ennemis d’en tirer profit. Tout ce qu’il pouvait dire à son altesse ducale, c’était que sa chère fille s’en était sortie.

    Je suis partie en tête, suivie par messire Silas et dame Octavia, bientôt suivie par le reste du groupe. Nous sommes arrivés à temps, et nous avons réglé leur compte aux méchants qui avaient retrouvée Madame. Elle a pu se mettre en sécurité pendant la durée de l’affrontement.

     

    Une fois que tout risque fut écarté, nous sommes repartis, et j’ai eu l’honneur de l’escorter jusqu’à sa noble résidence.

    Pour ce qui est de son excellence le prince héritier et de ses hommes, à aucun moment ils ne sont venus nous apporter leur aide. Nous ne savons pas où ils se trouvent actuellement.

    #1598
    Yves Remord
    Yves Remord
    Modérateur
    • Sujets crées : 48
    • Réponses : 120
    • Total : 168

     

    Rat porc taupe secret

     

     

     

    Bon je fait un rat porc parce que théodule dit toujour qu’il faut faire des rat porc sinon on oublie le passé. M’enfin la Camilla a dit qu’il faudrait peut être oubliai cet épisode du passé.

     

     

     

    On été dans le jardun du manoir avec Howkins, on jouais au jeu du silence (c’est un jeu ou il faut rester le plus longtemps sans poser de question a l’autre ni parlais, howkins il est trop fort a ce jeu) et on a remarquais que les veloutés et les trolls tourner autour du manoir, en cercle. En leur demandant on a appris qu’Auctavia leur avais demander de patrouiller.  Du coup ce fut logique qu’il patrouille. On est aller a l’intérieur cherchais octavia, on a croiser franne. On lui a demandais si elle avais vu Auctavia, et la, mon instinct m’a fait sentir que quelque chause clochait. Franne disait qu’elle en savais pas ou été Auctavia mais j’avais l’impression qu’elle nous cachais quelque chose. On lui a demander si elle avé vu Hatielle, même réponse, même impression qu’elle nous mentais. Dans le doute on est allais a la chambre d’Hatielle pour voir avec elle si elle savais ou était Auctavia.

     

    Ah oui merde théodule il fait une liste des gens qui on été la durant la mission alors, y’avais moi, auctavia, camilla, theodule, Howkins mais pas tout le temps, Michel mais pas tout le temps, La duchoprincesse Héloise, le rodeur invisible ventriloque nudiste (mais pas tous le temps), victor mais pas tout le temps, la rouquine magienne, helenna la mage noire, noiraud le paladin (parrais qu’il met des robes de temps en temps pour l’entrainement mais que c’est pas une fille. Je respecte totalement je pense que chacun a le droit d’avoir son jardin secret.) . Y’avais qui d’autre … Franne, Son père et un mage … Ah et le chevalier tout nul qui drague camilla. Et surement d’autre gens. Mais surtout son émigrance Héloise, Théodule, Auctavia, Camilla et Victor.

     

    Donc on était avec Howkins devant la porte de chez Hatielle et y’avais le chevalier tout nul devant. Après lui avoir fait comprendre qui commandais ici, j’ai pu frapper a la porte. Hatielle a ouvert, y’avais plein de gens dedans (ce qui est super con je me suis dit, vu que c’est petit la chambre d’hatielle alors que y’a plein de place dans la salle commune ou les salle de l’étage , mais j’été loin de me douter de ma surprise future). Hatielle a bien voulu que je vienne mais pas que Howkins vienne. Par solidarité j’ai dit que je viendrais pas. Le chevalier débile m’a toisé de son regard suffisant. Vu qu’Howkins est retoruner wagguer a ses occupations je suis rentrer dans la pièce. Y’avais pas mal de gens cité plus haut (camilla, theodule, Auctavia, Hatielle vu que c’est sa chambre et Heloise qui était la avec le yeux rouge. Pas au niveau des pupilles comme les lapins qui on une maladie mais comme si elle avais pleurer.

     

    Elle nous a espliquer que son père suite a son retour victorieux avais décider de la marier a un prince parce que le roi qui était le père du prince avais été un allié pendant la guerre. Du coup on a réfléchi a comment éviter le mariage vu que elle ne souhaitais pas se marrier. J’ai proposer plusieurs solution : échanger de corps entre théodule et la duchesse (grace au mirroir runique magique de la salle des saumons du manoir) pour que théodule épouse le prince et devienne un princesse. Théodule était d’accord mais la princesse voulais garder son corp. J’ai proposer de marrier la princesse a theodule, theodule penssais que sa allais pas marcher et la princesse était pas d’accord non plus (je sais jamais si héloise est une princesse, une duchesse ou une baronne, Héléna me soutien que c’est une princesse, camilla me soutient que non).

     

     

     

    Du coup on a planquer la princesse dans le plan du ring. Pas un plan stratégique mais un plan espace spatial mystique, comme ravenloft, mais avec un ring en plus qui fait apparaitre des gentil enemis sans armes. C’est un plan que seuls moi et athiel on peut y aller avec des amis a nous parce qu’on est des moines. (Je suis devenu moine en fonçant super vite dans des portes qui donne des coups, c’est une autre histoire). Donc on a été tous les 5 (Auctavia, moi, la reine, théodule et camilla) sur le plan du ring, j’ai demander a mes amies les portes de laisser les autres passer et elle m’ont écouter. On s’est mis d’accord pour faire plusieurs équipe.

     

    Dans un premiers temps Théodule va chercher tous nos objets magique et camilla va chercher des vétement de voyage et prépare les chevals. Hatielle, Auctavia et moi on reste avec la reine.

     

    Dans un second temps, Camilla, Auctavia, Chevalier nul et Hatielle devaient partir loin de la ville. La reine devait utiliser la cape d’insibivirilité et la trousse de maquillage pour ne pas attirer la tension sur elle. La destination devait nous en être inconnue pour qu’on ne puisse la dire aux autres. D’ailleurs mon arme m’a promis de m’empêcher de dire quoique ce soit par inadvertense.

     

    Théodule et moi devions rester au plan du ring la plupart du temps ou seraient stockés les objets et devions acheter des potions de soins au cas ou un soucis arriverait. Nous leur donnerions les différents objets magique en fonction de leur besoin grace au cerceau de téléportation. Grace au pouvoir télékinésique de nos armes, camilla théodule et moi pouvons parler ensemble.

     

    On partais avec théodule chercher des potions quelques minutes après le départ de la ville de l’autre groupe, quand tout a coup on a entendu une énorme explosion au niveau du pon.

     

    C’était pas ma faute.

     

    Ensuite on a vu un dragon noir. Plus petit que celui qu’on avais vu dans la vision de théodule que nos armes nous avaient montrer. Théodule ma dit de regarder dans ses lunnettes magique car il en voyais au moins 4. La venir nous apprendra que les lunettes n’avais pas de problèmes mais que les trois autres dragon étaient invisibles. Ils attaquaient le palais et les baraquements de la ville. Théodule m’a dit qu’il allait me laisser pour faire ce qu’il savais faire de mieux, c’est-à-dire aider les gens opprimés et soigner les gens dans le besoin. Je lui ai dit que j’allais faire ce que je savais faire de mieux, c’est-à-dire me battre contre ce qui menacait la ville. Ni dune ni deux, theodule sifflota un petit air et son magnifique destrier volant arrivat a lui. Il me le confiat de bon cœur, sachant que c’était pour le bien de tous. Je regardais théodule d’un air triste, je voulais commencer a lui dire que je doutait pouvoir lui rendre la bête vivante ou même pouvoir lui rendre tout court mais il me couppa la parole. Me fit une dernière accolade fraternelle et partit.

     

    Pendant que je montais sur la bête, Howkins qui passait dans le coin me fit une prière pour montrer a garl brilledorc a quel point j’était courageux et pour qu’il guide mes pas … Enfin pas mes pas vu que j’allais voler mais plutôt les ailes de la monture.

     

    Je décollais du sol et vu un des dragon foncer vers la cathédrale de michel. Ma monture fonça en piqué sur le dragon et fit une vrille au dessus du dos du dragon, me laissant choir dans le vide.

     

    Ma vie défilla devant mes yeux. Les bon et les mauvais moments. Nos jeux d’enfants dans les plaines avec Liebig. Ma rencontre dans la grande capitale avec Okins et Pulsac. La première fois que j’ai vu cette magnifique et innocente femme que je penssais être camilla. La foule velouté me nommant chef de tribu. La fois ou mon arme m’a mis un fléau dans le cul provocant un saignement abondant. Le quasi-meurte que j’ai faillit faire sur camilla et la mage dans les sous sol de la tour de l’aigle. Les regards de peur que camilla avait eu envers moi a plusieurs moment de nos aventure mais également nos moments de rire partagés (particulière dans nos observations d’helden).

     

    Une grande colère montat en moi. J’était tomber sur le coup du dragon je crois, tout était très flou dans ma tête. Je me mis a califhourchon sur son coup, aggripis mon arme, et je le frappi une premiere fois. La bête hurlit et des morceaux d’écailles se fendirent. Je lui aseinna un second coup au même endroit que le premier, une ecaille s’envola révélant la chere de la bête. Le dragon retourna sa tête (en déviant de direction du cou) et essaya de me maurdre mais la position lui était relativement inconfortable. Il cracha des pastilles d’acide qui perlérent sur moi. Je n’ai rien sentit je crois. Voir même j’éprouvais du plaisir, pas a cause de l’acide mais a cause de la vie qui quittais peu a peu le dragon et de la soufrance qu’il épprouvé. Je continuais a frapper frénétiquement le dragon a la plaie que j’avais créé. Mes mains frappére plus vite que mon cerveau, mes jambes continuaient a serrer le coup de ma proie pour pas tomber, du sang de dragon empoissais mes mains et mon arme. Des grondements provenaient du dragon et s’arrétère a mon dernier coup, qui fit un énorme krac. Je pense que j’avais toucher une vaitaibre ou un truc comme ça. Le dragon s’écrasa au sol. Moi aussi accessoirement.

     

    Bon a ce moment c’était encore plus flou, y’a eu Howkins qui disait des truc mais je comprennais rien, il m’a soigner. D’autres dragons venait vers le corps du dragon, deux je crois. Je lui ait dit que j’y retournais, il a dit des truc, j’ai pas compris, je lui ai demander si il pouvais me faire voler, il m’a lancer un sort qui m’a fait marcher dans les airs. Je me sentais faible et mou. Je marchais en l’air quand je me pris une pluie d’acide sur le visage. J’était a peine a quelques mètres du sol, les dragon était bien plus haut. Je montait lentement. Trop lentement. J’allais mourir.

     

    Une enorme dragonne rouge surgie de nulle part et mordit un des méchants dragon. J’était tellement déboussolé que je n’ai pas penser a prendre une parchephoto du combat des dragons. Les dragons battirent en retraite poursuivi par la dragonne géante.

     

    Après ca c’est encore flou, j’ai été vérifier si il y avais des méchant de l’autre coté du pont, y’en avais pas mais y’avais des tas d’épées pas magiques, j’en ai fait des tas dans les buissons. Ensuite j’ai aider tiamio a depecé mon dragon. Ensuite (ou avant ej sais plus) j’ai vu le prince de la bichette au palais, j’ai proposer a camilla de proposer a la princesse que je le tue, elle a apprécier l’attention mais a dit non. Ensuite j’ai voulu aller détruire la salle des saumons pour éviter qu’on sache ou était la reine. Le manoir ma dit que y’avais pas besoin, que c’était vérouillé et que j’avais pas besoin de tout casser. J’ai été voir michel, il allait bien. J’ai passer devant une taverne, et j’ai discuter avec Viktor et Leogan qui étaient tous deux très impressionés que j’aye vaincu un dragon. Viktor m’a payer une bière, on a parler il m’a dit que le prince était partit a la rechairche de la baronne et il a cherchais a m’esqutirper des informations sur par ou été partit camilla, j’ai rien dit mais je l’ai pas dit d’une manière qu’il a compris ce que je cherché a cacher donc il est partit. J’avais l’air très con. Leogan était étrangement silencieux.

     

    J’ai voulu prévenir Camilla et Théodule de ma bétise mais l’arme de théodule ne répondais pas, de ce que j’ai appris après il était en prison mais c’était une érreur jucidiaire. La ville d’en haut est réaparru (elle avais dis parru). On s’est mis d’accord avec Camilla pour acheter des perruques pour chacun des protagonistes en fuite pour brouiller les pistes. En route j’ai croisé Jowkins qui m’a poser des questions sur la reine, mais j’avais pas le droit de répondre, ca me brisais le cœur de lui cacher les choses et je voyais bien que sous sa carapace gnominale il était déssu et penssais que je ne lui faisait pas confiansse, mais j’avé promis de ne rien dire. Théodule m’a contacter avec son arme et m’a dit que les perruque c’été un plan a la con, et qu’on a acheter des potions de rapetissement et des potions de soins pour pouvoir passer éventuellement dans le cerseau.

     

    Camilla as vu dérrière elle se soulevais des nuajes de poussières comme si plein de gens les suivé, je lui ai dit que j’avais un superplan, elle m’a dit qu’elle était d’accord pour tout ce qui empaicherai les poursuivant de les poursuivre. J’ai pris une potion de rapetissemant, me suis téléporter grace au cerseau magique. J’ai mis toutes mes potion d’élémentaire blanche dans un linge, j’ai souhaiter bon courage a camilla. J’ai déscendu de la cariaule et j’ai attendu les chavaliers qui poursuivaient la duchesse.

     

    Une fois suffisament proche de moi, j’ai doner plein de coups dans le sac, les fioles se sont cassé et un énorme élémanterre d’aire est apparu. Encore plus gros que celui de feu sur le pont. Les cavaliers se sont séparrer en deux groupes et ont battut retraite, contournant l’invaucation. Avant même que j’ai pu parler la bête essaya de me frappais. En sautant sur le coter je réussis a évitais le cou-de-point-bourasque qu’il massena et je lui ai dit que moi, tout ce que je voulé cété réalisé ma mission en le libéran des petite fiolle en retardant les méchant poursuivant et que c été un plan qui été coule pour lui comme pour moi. La baite comprit ou ce ke j’avais dis et libéra une énorme bourrasque faisan un basrage très long et très haut qui a bien enmerdé les poursuivants. Il est ensuite retoruner dans son monde en me faisant un geste de remerciement avec sa main.

     

    Quelque minute après les chevalier on réussi a passé a travar le mur car le mur de van été moin solide. Viktor est désandu du ciel sur une monture qui adorais le saussisson avec dérrière lui helenna/helden et noiro. Il y a  demandé a héléna de continué a pié, elle a pas trop aimer mais du coup il a libéré la place sur le dos de sa monture et m’a dit de venir. Héléna eu l’air veskée mais elle ne m’en a pas tenu rigueur. En se raprochan des cavalier qui avé pris de l’avance et été en foret, Viktor sauti dans les arbre, me laissan équitationer sa monture. Nous arrivames au saule et nous méttames en route. J’ai réussi a localiser camilla grasse au pouvoir de nos arme.

     

    Y’avé Hathiel qui enguelais le prince qui chassé des petite biche en criant très for leur nom, Hathiel elle aime pas trop la chasse. Y’avé Viktor et Noiro qui engueulére des gardes (les poursuivan c’été les gardes), j’ai pas aimé que tou le monde se discute donc j’ai un joli discour sur l’amour et les obligation de toutin chacun, le prince il a pas aimer non plus que tou le monde se dispute, il a demander au solda de tuer Hatielle, Viktor l’a défandu héroiquement en en tuant plein. Y’en a un qui est venu m’attaqué, je l’ai taper avec le manche de mon arme parce que théodule il dit qu’il faut éviter de tuer quand on peut tuer, et que l’autre jour quand j’ai tuer les 30 méchan de la taverne, il été vacheman triste. Hathielle a puni le prince en le gifflant fort.

     

    Viktor a utiliser un objet magique … effréyan … c’été un stylo qui absorbe les corps des morts et qui les enmenne quelque part. On s’est tous mis d’accord avec le prince viktor hathielle camilla noiro et le garde que j’ai pas tuer pour oublié tout ça en échange que tout le monde reste en vi. Le prince est rentré chez lui (la princesse l’avais giffler je crois avant aussi vu qu’il voulais rechassé la biche), on s’est mis d’accord comme quoi c’été des métaphores qui s’étaient transformés en nous pour enlevais la princesse et faire des trucs bizare et que nous on avé juste été cherché la reine. En rékompanse Kamilla est aussi devenu duchesse et Theodule a été blanchi.

     

    Voila.

     

    Knorr.

     

     

     

    PS : Noiro m’a expliquer, Biche c’était un des noms de la contesse, c’est pour ça que le prince l’appelais comme ça.

     

    #1643
    Alvis Blue
    Alvis Blue
    Participant
    • Sujets crées : 6
    • Réponses : 47
    • Total : 53

    Mon résumé des deux dernières parties, meujeutées par Clémentine. Cette fois, je le raconte en mode narrateur qui s’adresse au lecteur, mais qui est ce lecteur c’est une bonne question, et comme c’est dans la tête de Camilla, la langue est un peu moins châtiée.

    Je me nomme Camilla, Camilla de Solroug, mais mes anciens amis m’appellent Cam. On dit de nombreuses choses sur moi et on spécule beaucoup sur comment je gagne ma vie, officiellement je suis une vassale du duc de la cité moyenne de Kerst, et de sa fille par un pacte magique. J’aime mon travail, je le fais bien, et les complications qui m’empêchent de remplir mon devoir ont le don de m’insupporter. Alors vous comprendrez que ça m’a gâché la journée de me réveiller dans une forêt inconnue, de nuit, toute nue, sans la moindre idée de pourquoi ni comment, mais surtout entourée par plusieurs des hommes de la compagnie eux aussi dans le plus simple appareil. Heureusement, c’étaient probablement les plus prudes du lot, je n’ai pas eu à repousser de mâles accents. On se souvenait juste qu’on allait ensemble à la ville du haut. Un peu désorientés, on a suivi un sentier en espérant trouver une place plus accueillante. Je fermais la marche pour des raisons de sécurité évidentes.

     

    Nous avons atterri devant un village appelé Ravenloft, qui commençait à se réveiller avec l’aube. Knorr et Théodul sont partis en éclaireur, ils ont trouvé des aubergistes qui ont bien voulu nous accueillir. Ils ont même eu la gentillesse de nous habiller gratuitement. Bon, il n’y avait qu’une chemise pour toute la bande et elle était rapiécée, mais ça m’aurait embêtée de devoir me balader en robe. N’étant pas la dernière des ingrates, j’ai aidé Robert et sa femme au service. Un client qui était un de ces humanoïdes cornus nous a proposé une quête, qui consiste à délivrer une princesse d’un royaume oublié ou quelque chose comme ça, mais il mentait très mal quand il nous a assuré qu’il n’y avait pas de grand risque. Et il ne voulait même pas nous payer du matériel. Nous avons donc commencé à chercher du travail et des informations, et on nous a expliqué que nos affaires ont peut-être été dérobées par des créatures des bois. Ni une ni deux, je suis partie avec mes amis paladins en traînant l’hypothétique futur patron.

     

    À force de chercher au hasard, on a trouvé des objets accrochés dans des arbres ou sur des tas de pierres. Je me serais bien servie, mais comme Noiraud nous l’a fait remarquer, c’était peut-être des sépultures, et bien entendu tout bon aventurier qui se respecte respecte tout autant les sépultures. En continuant, nous sommes tombés sur un satire qui nous a invités à une fête. J’adore les fêtes, c’est juste triste quand elles sont sans alcool… Et il semble que c’était des fées que nous recherchions. Par contre, la musique qu’il jouait devait être magique, parce que Noiraud et moi on arrivait pas à s’arrêter de danser ! Quand on a repris nos esprits, j’ai proposé un marché aux petites dames volantes : toutes nos affaires contre un service. Elles ont apparemment accepté, elles nous ont missionnés pour empêcher d’autres habitants des sylves de renverser leur tas de cailloux. C’est une mission pour Camilla de Solroug, vassale des ducs, gardienne, seigneur, et j’en oublie sûrement.

     

    En continuant dans les bois, nous avons constaté la présence desdits tas de caillasse renversés. Mais plutôt que de trouver des coupables à punir, c’est une partie de nos possessions que nous avons découverte au fond d’un trou. Nos affaires en métal, pour être précise. Il y avait nos belles armes intelligentes et les colliers, mais ils semblaient… éteints. Plus de voix dans ma tête, ça n’est pas pour me rassurer. Mais ce qui m’a vraiment inquiétée, c’est le moment où j’ai remarqué des objets qui appartiennent à ma chère petite sœur… Ça ne peut vouloir dire qu’une chose, elle est aussi dans le coin, probablement au moins aussi démunie que moi… Et en plus, nos vêtements aussi manquent à l’appel, et sachez bien que mon vieux foulard est mon plus fidèle compagnon de voyage, et quand on achète des vêtements trop mignons à sa petite sœur, ça n’est pas pour qu’ils disparaissent dans les contrées boisées d’un pays inconnu !

     

    J’ai insisté pour continuer à fouiller malgré le soir approchant. Je ne voulais pas risquer de laisser ma pauvre Lucia en détresse, mais mes compagnons m’ont convaincue d’attendre le landemain pour reprendre les recherches, d’autant qu’elle aurait pu trouver le village pendant que nous étions partis.

     

    Nous sommes retournés à l’auberge. Pendant que d’autres se prélassaient, je suis allée aider la mé (?) en cuisine. Il fallait que je pense à autre chose. Quelle ne fut ma surprise quand Brak revint et qu’il annonça avoir vu ma sœur. Je rappliqua alors en quatrième vitesse, lui demandant où elle était. Il me répondit qu’elle était chez les gnomes. Apparemment,  on ne pouvait y aller qu’en étant invité, aussi je l’exhortais de m’amemer, mais il devait d’abord s’essuyer de tous ces morceaux de… rat crevé ?

     

11 sujets de 61 à 71 (sur un total de 71)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

RSS
Facebook
Facebook